Le Trésor surveille les vendeurs de Wallapop, Vinted et Milanuncios, devrai-je payer en 2023 ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on reddit
Share on whatsapp
Table des matières

De nombreux utilisateurs de ce type de services Internet les utilisent pour gagner de l’argent ou pour se débarrasser de produits qu’ils n’utilisent pas. Dans le même temps, beaucoup d’autres cherchent à économiser quelques euros grâce à ce marché de l’occasion naissant. Nous faisons référence à des services et applications aussi connus que wallapop, Vinted Soit milanoncios que nous utilisons depuis le navigateur ou le mobile. Tout dépend de l’argent que l’on empoche avec ces ventes dont on parle maintenant. Nous vous disons tout cela car il semble qu’en ce moment le Trésor agisse en la matière.

C’est quelque chose qui peut affecter directement les vendeurs qui utilisent ces plateformes et d’autres comme eux à partir de l’année prochaine. Plus précisément, nous voulons dire que le Agence Tributaire lance un avis aux personnes qui utilisent régulièrement ces solutions de vente d’occasion. L’une des raisons de tout cela est que l’achat et la vente sur le marché de l’occasion via Internet se développent considérablement. C’est quelque chose qui s’étend à toutes sortes d’articles, du simple vêtement à la voiture.

C’est précisément pourquoi les applications qui nous permettent d’effectuer ce type de mouvement ne s’arrêtent pas grandir et s’améliorer. C’est quelque chose qui, d’une manière ou d’une autre, affecte évidemment le marché et les magasins conventionnels qui vendent de nouveaux produits.

Le Trésor surveille les ventes à Wallapop ou Milanuncios

Beaucoup d’entre vous savent sûrement déjà de première main que nous vendons ici à de nombreuses reprises en face à face ou par l’intermédiaire d’un service de messagerie. Nous pouvons recevoir des paiements via la même application ou même en main si nous rencontrons l’intéressé. En fait, certains magasins physiques et en ligne rejoignent également cette tendance du marché de l’occasion. C’est par exemple le cas de Zara ou H&M. Cela permettra, entre autres, aux entreprises susmentionnées de recycler les vêtements qui n’étaient pas vendus à l’époque afin que les utilisateurs puissent en profiter à moindre prix.

Ces raisons que nous avons évoquées ont fait, entre autres, que le Trésor commence à prendre conscience de la croissance de tout cela. C’est pourquoi nous vous disons que l’Agence fiscale de notre pays commence à étudier attentivement certains mouvements que nous effectuons en espèces ou par bizum, par exemple. Et c’est que nous devons tenir compte du fait que, comme ils nous informent, les achats et les ventes via des applications telles que Wallapop, Vinted ou Milanuncios sont également taxés.

C’est précisément pourquoi, à partir de l’année prochaine, les mesures de contrôle de ces revenus seront extrêmes. Pour vous donner une idée de ce que nous vous disons, ce type de vente notamment est taxé dans deux cas. D’une part, en ce qui concerne les objets de collection. C’est quelque chose que nous devons déclarer, c’est-à-dire payer une 19% de taxe si son coût est inférieur à 6000 euros.

À son tour, si le revenu des ventes dépasse le SMI ou salaire minimum interprofessionnel, ceci est considéré comme une activité économique. Ils sont soumis à des obligations fiscales, nous devrons donc nous inscrire en tant qu’indépendants et déclarer la TVA. Par conséquent, c’est désormais quelque chose que nous devons prendre en considération si nous ne voulons pas avoir de problèmes avec l’administration fiscale dans ce type d’achats et de ventes sur le marché de l’occasion.

Leave a Reply