Comment utiliser les API Rest pour créer une architecture de microservices ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on reddit
Share on whatsapp
Table des matières

Dans le passé, la construction de logiciels se faisait à l’aide d’architectures monolithiques. Cependant, cette approche est devenue obsolète car elle ne s’adapte pas bien et rend difficile la maintenance et la mise à jour de grandes applications. De nos jours, la plupart des développeurs préfèrent utiliser une architecture de microservices. Qu’est-ce qu’une architecture de microservices ? Comment ça marche? Et quel est le rôle des API REST dans ce contexte ? Dans cet article, je vais essayer de répondre à ces questions afin que vous puissiez mieux comprendre comment les API REST s’intègrent dans un écosystème global de microservices.

Qu’est-ce qu’une architecture de microservices ?

L’architecture des microservices est un moyen de créer des applications. Un microservice est un service indépendant, ce qui signifie qu’il peut être déployé indépendamment et communiquer avec d’autres à l’aide d’API REST.

Un microservice doit être de petite taille, concentré sur une seule tâche, faiblement couplé à d’autres services (ils ne partagent pas de données), autonome (capable de prendre des décisions sur la meilleure façon de s’acquitter de ses responsabilités) et résilient face à la défaillance d’un ou plus de composants dans le système.

Quel est le rôle des API REST dans une architecture de microservices ?

Les API REST sont le ciment qui maintient les microservices ensemble. Ils permettent la communication entre différents services, leur permettant de partager des données et des fonctionnalités.

Les API REST peuvent être utilisées de deux manières : en tant qu’interface client pour les utilisateurs ou d’autres applications, ou en tant qu’interface interne entre les microservices au sein de la pile d’applications de votre organisation. Dans les deux cas, ils permettent aux différentes parties de votre architecture d’application, qu’il s’agisse d’une grande application monolithique ou de plusieurs plus petites, de communiquer entre elles de manière fiable et cohérente sans nécessiter de logique de programmation complexe de part et d’autre de chaque interaction.

Comment créer des API REST pour vos microservices

La première étape consiste à utiliser un cadre de micro-services. Cela vous permettra de créer votre API REST et assurez-vous qu’ils sont faciles à entretenir. Si vous n’en avez pas déjà un, nous vous recommandons d’utiliser Spring Boot car il est très bien documenté et bénéficie d’un large soutien de la part de la communauté.

La deuxième étape consiste à choisir un framework d’API pour votre architecture de microservices : nous recommandons Restlet car il prend en charge les deux bibliothèques de sérialisation JSON (Jackson et GSON) prêtes à l’emploi, ce qui rend la création de nouvelles API plus facile que jamais ! Vous pouvez également utiliser l’interface utilisateur Swagger si vous souhaitez plus de contrôle sur l’apparence de votre documentation, mais cela se fait au prix d’une moindre flexibilité lors de l’écriture de code vous-même au lieu de vous fier à des outils de génération automatique tels que Swagger Codegen ou JAXRS Support Library Generator.

Comment puis-je tester mon point de terminaison pour les appels d’API ?

Lorsque vous créez votre architecture de microservices, il est important de tester les points de terminaison de chaque service. Postman ou curl peuvent être utilisés pour tester un point de terminaison en envoyant des requêtes avec différents paramètres, en-têtes et corps. Vous devez également tester les méthodes d’authentification (OAuth 2) et les codes de réponse (200/404/500).

Les microservices fonctionnent mieux lorsque vous les utilisez avec une API REST pour les connecter

Les API REST sont un bon moyen de connecter des microservices. Ils sont faciles à utiliser et largement pris en charge par d’autres systèmes, ce qui vous permet de créer un tableau de bord simple pour surveiller les services. Les API REST peuvent également être utilisées conjointement avec d’autres technologies telles que GraphQL ou gRPC si vous les préférez à REST.

Conclusion

Nous espérons que vous avez beaucoup appris sur l’utilisation des API REST dans votre architecture de microservices, et nous sommes ravis de voir ce que vous créez. Si vous souhaitez plus d’informations sur ce sujet, consultez nos autres articles sur les microservices sur notre blog !

Edward Sims est un rédacteur technique qui partage son expertise sur les dernières avancées et tendances de l’industrie technologique. Il a une passion pour tout ce qui touche à la technologie et un talent pour décomposer des sujets complexes en contenu facilement digestible, ce qui en fait un contributeur précieux dans le domaine.

Leave a Reply